Mon entreprise face à la crise : Cas des assurances - Entretien avec David Lemaire, Directeur Commercial de SFA

La crise du Covid-19 : le point de vue de la SFA, un des principaux assureurs en RDC.

Entretien avec David Lemaire, Directeur Commercial de la Société Financière d’Assurance.

 

Mr. Lemaire, quel est votre rôle dans l'organigramme de la SFA ?

« J’ai pris les fonctions de Directeur Commercial au sein de la SFA depuis sa création en 2019, et codirige une équipe d’une vingtaine de personnes dans les bureaux situés à Kinshasa. »

 

Comment s’est organisée la compagnie depuis le début de la crise ?

« Dès les premiers signes, nous avions pris les dispositions nécessaires pour protéger nos équipes, avec port du masque recommandé, gestes barrières et désinfection des bureaux. Déjà dans les jours qui ont précédé le 24 mars (date du début du confinement à Kinshasa) , nous avions anticipé, et préconisé le télétravail pour la plupart de nos employés, avec un système de shift pour assurer une permanence dans les bureaux quand cela s’avère nécessaire. Nos clients sont parfaitement suivis. Nous utilisons des outils digitaux tels que Skype, Zoom ou WhatsApp. Cette organisation ‘virtuelle’ nous permet de répondre à tout type de demande, mais surtout à intervenir dans les meilleurs délais en cas de sinistre. »

 

Quel est le regard de la SFA sur l'activité économique du moment ?

« La situation est évidemment compliquée, ce qui n’est absolument pas inhérent à la RDC, et elle le restera jusqu’à la fin de l’année. Ce sont tous les secteurs, aux quatre coins de la Planète qui sont touchés, à des degrés divers. Nous nous adaptons en conséquence, mais ce qu’il se passera en RDC sera lié à l’évolution globale de la situation. 

 

a-t-il, à Kinshasa, un fléchissement dans l'activité liée aux assurances ?

« Oui, cela se ressent ».

 

Est-ce que la fermeture de la frontière a un impact sur votre activité ?

« Cette fermeture impacte encore plus la circulation des personnes que celle des transports de marchandises. Actuellement, même si les importations et exportations sont sous tension, le volume global des assurances liées au transport ne souffre pas encore de trop. »

 

Quelle est la situation avec les réassureurs ?

« La crise du Covid n’influence aucunement les relations avec les réassureurs, sauf peut-être pour la multiplication des Webinaires ou autres réunions virtuelles ! »

 

Quelles sont vos projections d’activités sur le court terme ?

« L’activité liée aux sinistres est inchangée, mais c’est au niveau administratif, voire relationnel, que nous avons plus de travail, car il nous faut rassurer nos clients, être très pédagogue même, pour expliquer les conséquences de la crise du Covid, et les couvertures des différentes polices ».

 

Comment vous préparez-vous à la sortie de crise ?

«  Malgré les contraintes actuelles, nous ne perdons pas l’avenir de vue. Nous sommes en train de développer un plan ambitieux, et original dans le domaine des assurances en RDC, que nous lancerons à l’horizon du déconfinement, et qui nous permettra d’approcher le marché sous un nouvel angle, tout en restant bien entendu en phase avec les mesures qui seront prises au niveau de la Présidence de la République ».

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?